CO2 transport : 4 étapes pour une supply chain verte

Blog » Décarbonation du transport » CO2 transport : 4 étapes pour une supply chain verte

La réduction de l’émission de CO2 transport avec la supply chain verte.

La supply chain verte est une démarche qui contribue :

  • à respecter les mesures écologiques,
  • et à réduire l’émission de CO2 transport.

Entièrement digitalisée, la chaîne inclut tous les aspects de la logistique de son transport dans son processus.

La protection de l’environnement doit être réalisée avec la coopération de l’ensemble des acteurs de l’entreprise, à chaque étape tels que :

  • l’approvisionnement en matière première,
  • le stockage,
  • la transformation du produit,
  • la distribution,
  • les déplacements des salariés, etc.

Toutes ces étapes peuvent être pilotées et optimisées tout en étant conformes à l’approche durable que requiert la supply chain verte.

Dès lors, afin de réduire l’impact du CO2 transport sur l’environnement :

  • Optez pour des composants moins polluants que ce soit pour l’extraction ou pour la transformation.
  • Réduisez la consommation d’énergie. Ou employez une source d’énergie renouvelable et moins polluante. Il peut s’agir d’énergie solaire ou d’énergie provenant d’éoliennes, avec un taux d’émission de CO2 à 0 %.
  • Éliminez le gaspillage de matière première, transport inutile, surstockage, etc.
  • Favorisez le recyclage et diminuez les déchets.
  • Mettez en place un système limitant l’utilisation des emballages intermédiaires.
  • Recourez à une mutualisation du transport, une variante du covoiturage, pour une émission de CO2 plus faible.

La mise en place d’une chaîne logistique durable, telle que la supply chain verte, n’est pas sans conséquence.

En effet, ce choix entraîne des bouleversements dans la structure et les méthodes de travail. Mais les bénéfices que vous en tirerez sur le long terme ne seront pas des moindres. C’est un retour sur investissement certain, et des efforts non négligeables pour la planète.

Cependant, il convient de choisir le logiciel TMS le plus adapté à votre activité et vos besoins. En effet, celui-ci vous aide à :

  • piloter votre logistique,
  • l’analyser,
  • et notamment à recueillir les données d’émission CO2 transport.

C’est également, et avant tout, un choix important puisque c’est ce logiciel qui coordonnera votre supply chain dans sa globalité.

Les intérêts d’appliquer une supply chain verte pour la réduction du CO2 transport

Choisir d’appliquer cette démarche pour la réduction du CO2 transport, c’est faire le choix de contribuer à la prospérité de notre planète.

La supply chain verte est une solution pour diminuer l’empreinte environnementale, et notamment l’émission de CO2 transport dans notre activité.

Aussi, développer une supply chain verte, c’est devenir une entreprise responsable et valoriser son image.

D’un point de vue environnemental et politique, réduire vos émissions de carbone est devenu une obligation. Les notes attribuées à votre entreprise dépendent du taux de pollution que cette dernière engendre. Dès lors, des sanctions économiques peuvent être administrées en cas de manquement.

D’un point de vue économique, une supply chain verte contribue à baisser les coûts opérationnels, particulièrement en raison de son efficacité énergétique.

En effet, elle permet de réduire la consommation des ressources essentielles dans les processus de production. Recycler et replacer les produits finaux dans un nouveau processus de production font aussi partie de cette politique économique innovante.

La stratégie logistique environnementale est un moyen de transmettre une vision attractive et positive de votre entreprise à long terme auprès des consommateurs.

Ainsi, grâce à la supply chain verte, vous faites progresser votre image et les marges. Et tout en baissant l’empreinte environnementale par la réduction de l’émission de CO2 transport de votre entreprise.

Les 4 étapes pour mettre en place une supply chain verte

Vous devez élaborer un plan bien déterminé pour mettre en place une supply chain verte. Voici 4 étapes à franchir pour sa mise en œuvre.

1. Évaluer l’impact environnemental de votre supply chain et l’émission du CO2 de vos transports

En premier lieu, il faut évaluer :

  • l’impact environnemental de votre supply chain,
  • ou l’impact écologique d’un produit sur votre chaîne d’approvisionnement.

Pour ce faire, l’estimation doit prendre en considération toutes les étapes de la chaîne logistique sur lesquelles vous devez agir dans un second temps.

Ces étapes peuvent concerner :

  • l’approvisionnement en matières premières,
  • la conception du produit,
  • l’emballage,
  • la logistique,
  • les procédés de fabrication,
  • les livraisons,
  • la logistique écologique,
  • l’usage final par les consommateurs,
  • le recyclage du produit,
  • le SAV.

Vous devez également analyser :

  • l’émission de CO2 transport de votre entreprise,
  • ou encore le taux de substances toxiques utilisées dans le processus de fabrication.

Il existe plusieurs outils et techniques d’évaluation à utiliser comme la norme ISO 14064-1, le bilan carbone ou le GHG Protocol.

2. Établir votre supply chain verte

La deuxième étape consiste à réaliser des actions tangibles à court, moyen et long terme. L’objectif est d’améliorer les performances environnementales de votre chaîne logistique durable.

De la première à la dernière étape dans la chaîne d’approvisionnement, vous sensibilisez et responsabilisez vos équipes par :

  • la mutualisation des efforts avec d’autres acteurs du marché et d’autres filiales de votre compagnie. Cela nécessite un investissement dans les systèmes de mutualisation et d’optimisation des entrepôts. Ainsi que dans les technologies de Big Data et de géolocalisation pour l’optimisation des parcours de livraisons,
  • la mise en œuvre d’une transition numérique, pour digitaliser les processus, et de normes certifiées ISO 14000 (management environnemental),
  • la mise en place d’actions tangibles pour réduire les déplacements et, par conséquent, limiter l’émission de CO2 transport,
  • la sélection de matériaux non polluants, recyclables ou biodégradables à travers un approvisionnement responsable,
  • l’utilisation de modes de transports durables alternatifs, comme la voie fluviale ou la voie ferrée,
  • la diminution de la consommation d’énergie en utilisant des sources d’énergies propres,
  • la réduction des coûts d’opération et d’exécution par l’utilisation d’énergies renouvelables,
  • l’optimisation des itinéraires routiers et des chargements grâce aux TMS,
  • la diminution des trajets et des temps de livraison (favorisez les livraisons groupées en point relais ou en magasin par exemple),
  • le recyclage des emballages et le tri.

3. Réaliser un suivi des performances de votre supply chain

Vous devez développer ou utiliser des indicateurs afin d’analyser la performance environnementale de votre entreprise.

Vous devez être en capacité de mesurer les données recensées dans la mise en place de votre logistique durable.

Voici quelques exemples d’indicateurs :

  • Les ICE (indicateurs de condition environnementale) : pour évaluer l’impact de vos activités : transport, logistique, approvisionnement et distribution sur l’environnement,
  • Les IPM (indicateurs de performance de management) : pour contrôler le respect des objectifs déterminés au préalable et déterminer s’ils respectent la réglementation,
  • Les IPO (indicateurs de performance opérationnels) : pour comparer les résultats des nouveaux éléments verts intégrés dans la supply chain verte et ceux des anciens éléments de votre activité.

4. Transmettre les résultats

Auprès de la cible externe

La transmission des résultats liés à votre supply chain verte auprès des consommateurs est primordiale.

La publication de ces résultats mettra en lumière les efforts que vous avez fournis au sein de votre entreprise. Vous percevrez ainsi les bénéfices des nouveaux processus mis en œuvre, particulièrement pour la réduction du CO2 transport.

Par ailleurs, il est probable que ces derniers soient repris par la presse.

Auprès de vos collaborateurs

La communication des résultats liés à vos efforts environnementaux auprès de vos collaborateurs est essentielle.

De la même manière qu’il est important de les faire participer à votre stratégie écologique. Cela leur permettra de s’investir davantage, de les responsabiliser et de les inciter à contribuer à la performance de votre supply chain verte.

 

Pour mesurer et réduire vos émissions de CO2 de vos transports, téléchargez notre e-book !