Comment optimiser la préparation et l’expédition des marchandises ?

» Blog » Supply Chain » Comment optimiser la préparation et l’expédition des marchandises ?

Le processus de préparation et d’expédition des marchandises est une étape essentielle de la Supply Chain en B2B. Découvrez comment l’optimiser !

La logistique aval, et plus spécifiquement le fameux « dernier kilomètre », focalise les investissements en Supply Chain. Et à raison : l’importance de la dimension logistique des opérations y prend tout son sens pour les distributeurs et les industriels. Surtout dans un écosystème dominé par l’omnicanal : du crosscanal en mode « simultané » qui se traduit par une complexité croissante à tous les niveaux de la Supply Chain. Et particulièrement lors du stockage, de la préparation et de l’expédition des marchandises.

Le pilotage de la chaîne logistique suppose ainsi une vision globale des opérations autant qu’une maîtrise aiguë de l’échange d’information. D’où la nécessité d’optimiser la logistique aval… à l’aide des bons outils !

Piloter efficacement les entrées et les sorties de l’entrepôt

C’est une condition sine qua non pour optimiser le processus de livraison et d’expédition des marchandises : mettre en place une gestion pertinente et efficace de son entrepôt. Et particulièrement de ses flux d’entrée et de sortie, afin de bénéficier de conditions optimales visant à satisfaire toutes les parties prenantes. Car c’est là que tout se joue !

Or la gestion des entrepôts et des quais reste un casse-tête pour les logisticiens et les transporteurs. Surtout lorsque de nombreux acteurs participent à la chaîne logistique. Quelles bonnes pratiques déployer pour optimiser cette gestion ?

  • Favoriser la collaboration. Le collaboratif est la clé ! L’intégration d’une solution collaborative et digitale comme Join2ship aide à répondre à ces problématiques. Elle permet d’intégrer l’ensemble des acteurs externes de la Supply Chain via une approche de type « tour de contrôle », et de les inviter à interagir sur toutes les opérations de transport.
  • Organiser en temps réel les opérations de réception et d’expédition des marchandises. Connectés via un outil collaboratif, les acteurs de la Supply Chain bénéficient d’un suivi en temps réel des opérations. À tout moment, il est possible d’avoir une vision globale de la charge et des ressources. Ce qui permet de piloter avec plus d’efficacité les entrées et les sorties de l’entrepôt.

Optimiser l’expédition des marchandises pour s’adapter à l’omnicanalité

La mutation des modes de consommation contraint les acteurs du B2B à redéfinir leurs schémas logistiques pour intégrer les problématiques liées à l’omnicanalité. Notamment en s’inspirant des pratiques qui ont cours dans le domaine du e-commerce B2C.

Les flux massifiés, reposant sur des organisations industrielles et des objectifs de maximisation des stocks et des véhicules, laissent place à une diversification des modes d’expédition des marchandises, au gré de l’évolution des exigences des clients B2B dont les attentes se calquent sur l’expérience B2C, à savoir :

  • des délais de livraison plus courts,
  • une meilleure visibilité à tous les niveaux de la Supply Chain,
  • et une digitalisation accrue des processus.

Dans ce contexte, quelles sont les pratiques héritées du e-commerce qui optimisent la préparation et l’expédition des marchandises en B2B ?

  • Diversifier les modes de livraison en s’appuyant sur la digitalisation. Pour passer à la livraison directe, sans intermédiaires, et ainsi pérenniser la livraison des flux sensibles. Par exemple lorsque les plateformes de cross-dock ferment. La collaboration avec des transporteurs de colis et des expressistes se fait incontournable ; une pratique facilitée par l’utilisation d’une plateforme de transport digitalisée comme Join2ship.
  • Faciliter les enlèvements. Notamment en reprenant la pratique du drive qui a cours en B2C : la possibilité offerte aux clients de retirer la marchandise directement en entrepôt. Cette pratique suppose la mise en place de plannings de rendez-vous que les clients, mais aussi les transporteurs et les fournisseurs, peuvent consulter librement.
  • Développer l’expédition des marchandises sur rendez-vous. Ce principe commence à prendre de l’ampleur en B2B, porté par la digitalisation des processus. Une pratique qui contribue à fluidifier la communication en garantissant une traçabilité optimale ! Les destinataires communiquent sur leurs créneaux de disponibilité, ce qui permet d’avoir une vision globale des livraisons et de planifier en amont, avec précision, l’expédition des marchandises.

Mieux piloter les commandes et l’expédition des marchandises

Le pilotage des opérations de transport doit s’accompagner d’un suivi précis et en temps réel des commandes transportées. Ici, l’essentiel n’est pas l’opération physique de transport, mais le pilotage des commandes. C’est-à-dire le suivi non pas des transporteurs, mais des produits que ceux-ci transportent.

En d’autres termes, l’expédition des marchandises n’est qu’un point de départ. Il faut ensuite, à tout moment, être en capacité de répondre à la question de savoir où se trouve le produit. À ce titre, voici comment un logiciel TMS permet d’optimiser cette étape :

  • Associer commandes et moyens de transport. Alors que la Supply Chain est de plus en plus étendue, et complexe, elle requiert un plus grand nombre de moyens de transport qui parfois se succèdent jusqu’au client final, surtout au niveau international. Pour veiller à la bonne expédition des marchandises, il devient indispensable d’associer le portefeuille de commandes à l’ensemble des entités qui composent le flux transport.
  • Garantir la traçabilité des commandes. Optimiser l’expédition des marchandises ne suffit pas : il faut pouvoir les suivre. Chaque maillon de la Supply Chain doit pouvoir faire l’objet d’un suivi pointu et garantir la traçabilité end-to-end des commandes.
  • Réduire les coûts. Optimiser le transport, c’est aussi intégrer les enjeux relatifs aux coûts. Quelle est la valeur réelle du processus ? Quel est le coût du transport ramené au produit ? Telles sont les questions auxquelles un logiciel TMS vous aide à répondre, y compris dans des schémas complexes.

Découvrez les solutions digitales conçues par DDS Logistics pour optimiser votre processus de préparation et d’expédition des marchandises.

Notamment notre solution collaborative et digitale Join2ship qui vous permet d’agréger l’ensemble des acteurs de la Supply Chain au sein d’une plateforme unique et centralisée.

Ces outils vous offrent une vision globale de la chaîne logistique, vous apportent une agilité accrue, contribuent à diversifier vos modes de transport afin de répondre plus efficacement aux problématiques de l’omnicanalité, et vous aident à répondre aux besoins de vos clients en B2B. Au passage, vous réalisez des économies importantes !