Comment piloter la gestion des expéditions ?

» Blog » Blog » Comment piloter la gestion des expéditions ?

De l’approvisionnement en matières premières jusqu’à la livraison du produit, la gestion des flux au sein de votre entreprise est essentielle et complexe. Optimiser les expéditions et en piloter les performances sont aujourd’hui des leviers de compétitivité qu’il vous faut considérer avec attention.

Ainsi, anticiper les aléas présents ou futurs dans votre Supply Chain Management est primordial. Dernièrement, le Brexit et la crise du Covid en sont des exemples évocateurs. Si l’approvisionnement des matières premières est important, l’autre côté de votre supply chain l’est également. Il vous faut donc piloter les expéditions vers vos détaillants ou vos clients à partir de votre ligne de production. Comment piloter la gestion des expéditions ? Comment automatiser en digitalisant la gestion de vos entrepôts et de votre chaîne d’expédition pour garantir des coûts d’expédition compétitifs, pour suivre vos indicateurs en temps réel et être pleinement réactif ? C’est ce que nous allons vous expliquer dans cet article.

Les expéditions : un volet essentiel de votre Supply Chain Management à digitaliser

L’expédition est le moment crucial où s’effectue le transfert de propriété entre le fournisseur et le client. Il s’agit donc d’une étape délicate et fondamentale dans la vie du produit. Les enjeux stratégiques et économiques, qu’une gestion optimale des expéditions apporte, sont prépondérants au sein d’une entreprise de commerce.

Les performances ainsi que la qualité des expéditions doivent être managées et évaluées très régulièrement. Chaque entreprise devra donc emprunter ce chemin vers la digitalisation et l’automatisation de ce volet de la Supply Chain Management (SCM).

Le premier kilomètre : une étape cruciale pour vos expéditions

Votre Supply Chain Management doit prendre en compte et optimiser le premier kilomètre de votre chaîne d’expédition. Il s’agit de l’ensemble des premières opérations situées au début de la chaîne d’expédition de vos produits finis vers vos clients.

Votre SCM doit gérer les performances de cette étape d’outbound logistics afin de rester compétitive. Suivre ce premier kilomètre de vos marchandises, de son lieu d’entreposage (entrepôt ou plateforme d’expédition) au camion du transporteur, permettra entre autres de réduire les coûts et de raccourcir les délais de livraison.

En effet, un produit correctement placé et localisé au sein du système de stockage vous fera gagner du temps et donc de l’argent. L’emballage est également à prendre en compte dès les premiers mètres parcourus par le produit fini. Cette logistique du premier kilomètre ne doit pas être un échec : son optimisation est décisive.

Les opérations de logistique du premier kilomètre

Le premier kilomètre commence lorsque le client a passé sa commande et se termine lorsque la commande est prise en charge dans un camion en vue de sa livraison. Ou si c’est le cas, jusqu’au centre de distribution ou jusqu’aux entrepôts de transit.

Ce premier kilomètre inclut :

  • le traitement de la commande ;
  • la préparation des commandes. Le coût du picking est un des coûts majeurs d’exploitation de vos entrepôts. La commande doit être préparée rapidement et sans erreur ;
  • l’emballage et la manutention des produits commandés. Après contrôle des produits prélevés, la commande est conditionnée. Une documentation nécessaire aux produits est éventuellement jointe. Puis le tout part vers la zone d’expédition ;
  • le choix et la validation du transporteur ;
  • la prise en charge de la commande vers le client ou vers les entrepôts intermédiaires. La commande est prise en charge par un camion du transporteur choisi.

La logistique du dernier kilomètre

Le dernier kilomètre est, comme son nom l’indique, la dernière étape de la chaîne d’expédition : la livraison au client. Qui peut être soit :

  • à son domicile,
  • dans un magasin,
  • en point relais.

Les difficultés de cette ultime étape de la chaîne logistique résident dans l’individualisation des colis à livrer à un client unitaire avec par conséquent un volume plus faible. Ce défi financier et humain pour votre entreprise est le gage de satisfaction du client final qui souhaite une livraison rapide.

L’automatisation pour optimiser vos expéditions : du premier au dernier kilomètre

Pour améliorer les performances en termes de coûts, d’efficacité et de traçabilité et ainsi rester compétitifs, vous devez vous focaliser sur la digitalisation de votre chaîne d’expédition. Des solutions logicielles existent pour planifier et piloter vos envois de colis via différents transporteurs. D’autres outils digitaux permettent d’automatiser la gestion de vos stocks.

La digitalisation consiste à établir une communication digitale directe entre les différents canaux de vente (e-commerce, centrale d’achat etc) et vos entrepôts. Il est, par exemple, possible d’intégrer des modules WMS aux différentes plateformes d’e-commerces avec lesquelles vous travaillez. La partie ” transport” est digitalisable grâce aux logiciels TMS, le tout dans un but de satisfaire à la fois le client qui sera livré rapidement et votre entreprise qui expédie le tout efficacement et à coût contrôlé.

Comment piloter la gestion des expéditions pour une expérience client optimale ?

Le pilotage au sein de l’entrepôt

En 2020, les entreprises ont mis l’accent sur la logistique qui a représenté 30 % de leur effort. Comment piloter la gestion des expéditions au sein de votre entreprise ? Concrètement, tout passe par une automatisation des process : de la gestion du stock, à la réception par le client final, en passant par l’emballage et le transport. Commençons par ce qui se passe dans l’entrepôt et comment automatiser ces opérations in situ.

Le client vient de passer commande. Il convient donc de localiser correctement et efficacement le produit.

Lorsque le produit est en stock et bien référencé, il est de suite localisé et conduit à la zone de traitement de la commande. Tout a été automatisé en amont pour une gestion optimale des stocks et leur localisation précise. Le cas échéant, le produit peut s’avérer difficile à trouver. Il convient donc d’identifier la raison de cette différence de stock ou trouver le produit dont la localisation est mal répertoriée, expliquer la situation au client final ou à l’intermédiaire qui risque de ne pas être satisfait du tout. Quoi qu’il en soit, cette situation est chronophage et stressante. Une modification drastique du système de gestion de l’entrepôt est à prévoir et passera par une optimisation de la gestion de stock et d’emballage (système WMS).

Le Transport Management System (TMS)

Dotée des outils digitaux et agiles tels que le TMS Chargeur, votre entreprise gagne en efficacité et en traçabilité. La collecte des commandes par les transporteurs est facilement pilotable :

  • le choix du transporteur,
  • la flexibilité de ce choix,
  • la fréquence des passages,
  • le volume des colis à emporter,
  • et les différents impératifs côté client se gèrent automatiquement selon votre configuration ou manuellement en quelques clics seulement.

Vous serez aussi en mesure de présenter la preuve que le chargement a quitté vos entrepôts dès sa prise en charge par le transporteur. Votre client sera pleinement satisfait de pouvoir suivre l’expédition.

Le TMS permet également de piloter le chargement dans les camions et de sélectionner le transporteur le plus efficace et financièrement intéressant pour la mission de transport. Le TMS est le système de pilotage le plus adapté du choix du transporteur à la livraison auprès de votre client final.

La gestion des expéditions est l’étape finale de la vie des marchandises puisqu’elle accompagne le produit fini jusqu’au client final. De ce fait, elle est le maillon visible pour le client qui reçoit le produit commandé. Pour garantir la satisfaction client, il convient par conséquent de ne pas la négliger. Comment piloter la gestion des expéditions ? Automatiser chaque étape de la chaîne d’expédition s’avère indispensable. Il convient donc aux entreprises de piloter cette gestion des expéditions grâce à des solutions digitales agiles tels que le logiciel TMS par exemple ou encore des plateformes collaboratives.