Hardis et DDS Logistics s’associent pour développer une solution commune

» News » Nos communiqués » Hardis et DDS Logistics s’associent pour développer une solution commune

Les deux éditeurs entendent renforcer l’intégration de leurs solutions et développer les complémentarités de chacune

Aujourd’hui entrepôts et transports sont gérés par des familles de produits distinctes : les solutions de WMS et de TMS. Pourtant un responsable logistique cumule les deux fonctions et de son point de vue l’optimisation d’un entrepôt ou d’un camion relève de la même logique : traçabilité des marchandises, optimisation du métrage plancher et du volume d’entreposage…

En tant que manager des activités logistiques, il doit pouvoir mesurer la rentabilité des transporteurs comme la productivité des manutentionnaires. Les indicateurs de performance doivent puiser indifféremment dans les données statistiques des solutions TMS et WMS. Mais la redondance des informations fournies par les superviseurs d’activité de chacune des solutions peut gêner ou biaiser sa vision d’ensemble des activités logistiques.

Les projets logistiques sont donc de plus en plus décloisonnés
De plus en plus d’industriels conçoivent donc leur projet logistique de façon globale : ils décloisonnent la gestion des prestataires, de l’entrepôt et des opérations de transport. Pour les accompagner, Hardis a conclu avec DDS Logistics un accord de partenariat portant sur la distribution et l’intégration de la solution DDS Shipper. Ce partenariat apportera aux chargeurs une plus grande souplesse et une plus grande richesse fonctionnelle dans le traitement et la supervision de leurs processus. En renforçant les complémentarités fonctionnelles des deux solutions, parmi les plus reconnues du marché, c’est un pilotage plus fin et plus agile de la supply chain opérationnelle qui est proposé.
Concrètement, l’organisation du transport, dans une solution WMS s’appuie sur les données de dimensionnement des marchandises, impactant les opérations de chargement, le choix du mode de transport et du transporteur et l’organisation du transport.
Ces fonctions sont prises en compte, dans une solution WMS, comme Reflex. Mais un TMS, comme DDS Shipper est plus à même de piloter les flux internationaux, multi-modaux et de tracer les flux financiers liés à ces opérations. Si la complexité ou le volume des flux l’exige, la gestion des expéditions classiques, messagerie ou express d’une part et celles nécessitant un appel d’offres d’autre part, peut être répartie plus efficacement entre le WMS et le TMS, en s’appuyant sur les complémentarités de chaque solution.

L’intégration du WMS Reflex avec le TMS DDS Shipper répond à une telle demande

L’intégration étroite de Reflex et DDS Shipper permet de répartir au gré des besoins, les tâches entre chaque solution, sans le souci de développer des interfaces. Elle permet de confier un volume de tâches plus important tout en poussant davantage la spécification de chaque processus vers l’une ou l’autre des solutions. Le responsable logistique peut décloisonner les différentes étapes de ses activités, partir de la valeur ajoutée de chaque système plutôt qu’optimiser chaque processus individuellement.

Ce partenariat entérine une collaboration qui a déjà donné des résultats majeurs
« Dans une période économique plus que tendue, optimiser sa supply chain opérationnelle devient un enjeu majeur. Hardis répond à cette attente en offrant une solution complète avec Reflex et DDS Shipper » , indique Jean-Yves Costa – Directeur Solutions Logistiques, Hardis.
Cette approche a déjà prouvé sa pertinence, dans des projets sur lesquels DDS Logistics et Hardis ont travaillé. Les gains sont multiples tant sur le plan de l’entreposage et de la préparation de commandes que du transport. L’économie potentielle sur les coûts d’exploitation varie de 15 à 30 %. La réduction des stocks tampons induite par un pilotage fiable de la supply chain et un système d’alertes performant génèrent des gains sur le coût financier du stock qui peuvent varier de 1 à 10 jours de rotation.
« Ce partenariat scelle l’union de deux acteurs leader dans leur domaine respectif. Avec à la clef, pour les chargeurs : une mise en œuvre plus rapide, des gains directs importants et un ROI souvent inférieur à 6 mois », précise Jérôme Bour, Président Directeur Général de DDS Logistics.

A propos d’Hardis :

Fondée en 1984, Hardis est une SSII spécialisée à forte expertise technique en informatique de gestion. Elle cultive son leadership dans l’intégration de solutions qu’elle développe elle-même, ou avec des partenaires.
Depuis 1991, Hardis a constitué un pôle de compétences logistiques regroupées dans une même entité. Entièrement dédié aux questions relatives à l’entrepôt et à sa gestion, ce pôle de compétences s’appuie sur l’organisation Hardis et les ressources technologiques qu’elle met à sa disposition. Sa première mission a été la conception et la mise au point, sur fonds propres, du progiciel Reflex. La société réalise un chiffre d’affaires de 41 millions d’euros en 2007 avec plus de 2500 clients et compte 460 collaborateurs.

www.hardis.fr

Tags : , ,