Le groupement Capgemini / Neopost ID / BearingPoint a été choisi par le Ministère de la Défense pour mettre en œuvre le système d’information SILRIA

» News » Nos communiqués » Le groupement Capgemini / Neopost ID / BearingPoint a été choisi par le Ministère de la Défense pour mettre en œuvre le système d’information SILRIA

[et_pb_divider admin_label= »Séparateur » color= »#ffffff » show_divider= »off » height= »30px » divider_style= »solid » divider_position= »top » hide_on_mobile= »on » /]

Capgemini, l’un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance, en groupement avec Neopost ID et BearingPoint, signe un contrat majeur avec le Ministère de la Défense afin de concevoir, mettre en œuvre et assurer la maintenance de SILRIA (Système d’Information Logistique de suivi de la Ressource Inter-Armées).

Il s’agit d’une solution de gestion des acheminements et de traçabilité des matériels et équipements de défense à l’aide de la technologie RFID.

La solution SILRIA garantira l’optimisation et la traçabilité à chaque étape des flux d’acheminement des armées françaises dans le monde entier, et tout particulièrement sur les théâtres d’opération extérieurs.

Totalement compatible avec les solutions informatiques logistiques de l’OTAN, elle offrira le même service lorsque les forces françaises acheminent des matériels alliés, ou que des matériels français sont acheminés par des moyens alliés.

Elle sera par ailleurs compatible avec les exigences du Ministère en matière d’architecture de systèmes d’information (STC-IA).

Au coeur de la solution SILRIA, le progiciel DDS Shipper (DDS Logistics) prendra en charge la conception et le suivi des acheminements.

L’ensemble des solutions d’identification et de traçabilité sera fourni par Neopost ID, depuis les portiques de lecture RFID pour camions aux lecteurs portables de terrain, en passant par les imprimantes code-à-barres et les encodeurs de tags RFID. Afin de pouvoir prendre en charge tout type de matériel inter-armées, SILRIA sera ouvert et se connectera à l’ensemble des systèmes de soutien des armées françaises et de leurs alliés, ainsi qu’aux systèmes de gestion douanière. Le tout se fera dans le respect des contraintes imposées par la sécurité militaire. SILRIA comporte en outre des fonctions de reporting et de business intelligence.

La gestion en quasi temps réel des acheminements permettra aux forces armées de mieux visualiser leurs livraisons en matériels divers, depuis les équipements complets jusqu’aux équipements de santé, en passant par les munitions ou les pièces détachées. Elle permettra également aux commandements de mieux gérer les priorités. Enfin, le dispositif mis en place permettra d’optimiser les moyens de transport utilisés.

Les spécificités des flux de matériels militaires, dont en premier lieu la nécessité de tracer les événements logistiques jusque sur les théâtres d’opération lointains et hostiles, n’ont pas empêché de se tourner vers des solutions éprouvées du monde civil, permettant de réduire les coûts du projet en bénéficiant des effets d’échelle associés.

Le groupement Capgemini / Neopost ID / BearingPoint a été sélectionné au terme d’un appel d’offres au cours duquel il a pu démontrer la complémentarité de ses expertises métier et technique, sa parfaite compréhension du métier militaire et des contraintes des armées, sa capacité à mettre en avant des solutions innovantes mais éprouvées et économiques car basées sur des « briques » civiles.

« SILRIA est un projet majeur pour la maîtrise de la chaîne des acheminements opérationnels du ministère de la Défense. Il est porteur d’un double enjeu : d’une part, moderniser le système de suivi de la ressource et assurer son déploiement au sein de toutes les armées et services du ministère ; d’autre part, introduire l’utilisation de la RFID dans ce processus. La solution de Capgemini, en se rapprochant des technologies civiles, doit permettre de disposer d’un système performant et nativement interopérable avec l’environnement national et international de la logistique des acheminements » précise Marie-Isabelle Urios, Manager à la DGA sur les systèmes d’information logistiques.

* La radio-identification plus souvent désignée par le sigle RFID (de l’anglais radio frequency identification) est une méthode pour mémoriser et récupérer des données à distance en utilisant des marqueurs appelés « radio-étiquettes ».

Tags :