Logiciel transport : Comment en faire un allié précieux pour s’adapter au BREXIT ?

» News » Avis d'expert » Logiciel transport : Comment en faire un allié précieux pour s’adapter au BREXIT ?

À quelques mois d’une possible sortie sans accord du Royaume-Uni de l’Union Européenne; logisticiens et transporteurs se doivent d’analyser, anticiper et agir pour mieux maîtriser les process de leurs clients. Parmi les leviers à leur disposition, le logiciel transport DDS Shipper, développé par DDS Logistics, s’illustre comme un allié précieux.

Le 23 juin 2016, une majorité de la population britannique votait en faveur d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Désormais, le Parlement britannique a jusqu’au 31 janvier 2020 pour ratifier un accord de retrait encore incertain.

En cas de no deal, des dispositions ont été prises afin que les liaisons maritimes, ferroviaires et aériennes avec le Royaume-Uni puissent être, dans un premier temps, conservées. Malgré tout, certains changements; notamment en matière de contrôles douaniers, bouleverseront dès cet automne les échanges commerciaux entre la France et la Grande-Bretagne.

Selon les chiffres du Ministère de l’Economie, avec 32 Md€ d’exportations et 20 Md€ d’importations, le Royaume-Uni était le 6ième client de la France en 2018 et son 7ième fournisseur (3,6 %). Derrière, ce sont donc tout autant de flux logistique et transport qui pourraient être impactés.*

Des perturbations sur la supply chain

Complexité réglementaire, incertitude commerciale, planification ardue, impacts sur les relations clients, fournisseurs ainsi que les partenaires logistiques… Les risques sont nombreux et entraîneront indubitablement de lourdes perturbations et retards sur la supply chain.

Le rétablissement physique des contrôles douaniers synonyme de perte de temps et de complexité accrue des échanges aura comme conséquence une augmentation significative des délais de livraison. Un frein d’autant plus important dans un contexte d’agilité et de flux tendus pour les logisticiens du monde entier.

Anticiper les risques grâce au logiciel transport

Véritable défi pour les entreprises, les conséquences du Brexit se doivent donc d’être anticipées et maîtrisées au travers d’un état des lieux précis de ses process et d’une nouvelle organisation.

Un des leviers majeurs pour y parvenir réside dans la digitalisation de la supply chain et la mise en place d’outils d’optimisation du transport. Grâce à un logiciel de Transport Management System (TMS), elles pourront ainsi :

  • Aider à la décision

Outil de planification des expéditions et des tournées, le logiciel transport tel que DDS Shipper permet d’établir un schéma de transport en fonction de différents paramètres. Dès lors, il pourra permettre de préparer un ensemble de routes alternatives plus efficaces en termes de délais tout en étant capable de calculer les coûts d’un tel changement.

  • Limiter l’impact sur le service clients

La traçabilité est un prérequis essentiel à la bonne marche de la supply chain. Être capable de tracer les flux où qu’ils soient et d’informer les clients finaux des retards ou des avances de transport liés au passage des frontières s’avèrent comme un facteur essentiel; facilité par la mise en place d’un logiciel transport.

  • Maîtriser leur budget

Optimiser les éventuelles hausses du coût du transport, limiter les temps d’attentes des transporteurs, négocier les tarifs… sont autant d’atouts offerts par le logiciel transport DDS Shipper pour maîtriser son budget dans un environnement incertain.

Alors que les grandes lignes des nouvelles relations commerciales entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni sont encore à dessiner; le TMS DDS Shipper permet de gérer au mieux l’ensemble du process transport, quelles que soient les conditions dans lesquelles il sera opéré.

*Source : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/GB/relation-economique-bilaterale

Tags : , , , , ,