La technologie contre la pénurie de transport

» News » Avis d'expert » La technologie contre la pénurie de transport

La technologie contre la pénurie de transport

La crise de 2008 aura laissé des traces. Dix ans plus tard, malgré la reprise économique, le paysage du transport routier de marchandises (TRM) a été fortement impacté. Pression concurrentielle, mondialisation des échanges et disparation d’acteurs historiques en ont notamment été la cause. Résultat, aujourd’hui, le secteur fait face à un phénomène grandissant : la pénurie de transport de fret. Pour faire face à cet enjeu, les technologies de management du transport sont une aide précieuse pour les industriels et distributeurs.

45 000, c’est le nombre estimé de nouveaux conducteurs routiers (PL, autocars, ambulances) qu’il faudra former en 2018 pour faire face aux besoins annuels en renouvellement et aux créations nettes d’emplois de la branche. Seulement voilà, le métier n’attire pas. Comme le souligne le CNR dans son rapport 2018 sur les perspectives et coûts du TRM, « les entreprises voient dans leurs difficultés de recrutement le principal frein au développement de leur activité ».
Malgré une véritable mobilisation des organisations et associations professionnelles du secteur ; le déficit d’image du métier et la concurrence des pays de l’Est pèse sur l’emploi de chauffeurs en France et en Europe… Le constat est sans appel : alors que les volumes transportés augmentent, les chauffeurs se font rares.

Un marché dominé par l’offre

Résultat, le marché devient dominé par l’offre. Une situation provoquant chez les chargeurs un double impact : une hausse des prix – le CNR prévoit pour 2018 une inflation du prix de revient hors gazole comprise entre +1,4 % et +2,2% – mais également une incertitude grandissante quant à ses ressources capacitaires.

Face à ces risques, les entreprises sont dans l’obligation d’adapter leur stratégie transport. L’apport des nouvelles technologies et la digitalisation du secteur, au travers d’outils de gestion collaboratifs, sont parmi les réponses à ces problématiques.

Le TMS et les plateformes collaboratives en soutien du secteur

Pour faire face à cette pénurie, les solutions TMS (Transport Management System) dédiées aux chargeurs, telles que DDS Shipper, apportent une aide précieuse.
Tout d’abord, ces outils permettent aux chargeurs de calculer à l’avance leurs besoins et de partager ces prévisions avec les transporteurs, qui peuvent ainsi réserver des capacités pour leurs clients réguliers. De plus, un TMS réduit les besoins en capacité de transport en optimisant le groupage des commandes dans une même expédition.
Et en cas d’imprévus, le TMS alerte de la non prise en charge des expéditions, recherchant automatiquement des schémas de transport alternatifs pour pallier au manque.

Un autre apport d’un TMS est de faciliter le travail des transporteurs, en supprimant toute une série de coûts cachés : moins de temps d’attente, moins de gestion administrative et financière mais aussi moins de stress. Interagir autour d’une plateforme collaborative leur permet de recevoir automatiquement leurs ordres de transports et d’effectuer plus facilement la prise de rendez-vous… Des process sources d’échanges fluidifiés et automatisés, facilitant la collaboration et une relation long terme.

Mutualiser pour mieux servir

La pénurie accélère aussi les démarches de mutualisation du transport entre entreprises. Pour cela, de nouveaux systèmes ont été développés pour identifier de manière rapide et dynamique des lots pouvant être groupés entre plusieurs chargeurs. C’est le cas de la plateforme digitale Join2ship. Ouverte à tous, du grand compte à la PME, elle met à disposition de l’ensemble des acteurs du secteur une solution simple et collaborative de mutualisation du transport entre entreprises.

Vers un cercle vertueux

Fait positif à retenir, cette pénurie, si pénalisante soit-elle, met en lumière l’importance du facteur transport dans la fiabilité et le coût global d’une supply chain. Cette prise de conscience donne les moyens aux directions supply chain de lancer une réflexion globale sur l’optimisation et la digitalisation de leurs chaînes de transport.

Cette pénurie montre aussi l’intérêt d’une collaboration dans la durée entre chargeurs et transporteurs, base d’une démarche d’amélioration permanente de l’efficacité et de la qualité de service.