Lever les freins à la mise en place d’un TMS Logistique

» News » Logiciel de transport & TMS » Lever les freins à la mise en place d’un TMS Logistique

Il n’est pas toujours évident de se lancer dans un projet d’installation de logiciel de gestion transport. Convaincre du bien-fondé de la démarche, accompagner les équipes internes et externes au changement, lever les freins opérationnels et technologiques sont parmi les principaux challenges à relever dans la mise en place d’un TMS Logistique. Focus sur les bonnes pratiques à adopter.

Si l’efficacité des TMS Logistique n’est plus à prouver – meilleure collaboration avec les partenaires, réduction du budget d’achat des prestations de transport, gain d’efficacité, retour sur investissement estimé entre 5 à 10 % – leur mise en place apparaît encore trop souvent comme complexe, freinant son développement sur le marché français. Soucieux des investissements supposés en termes financier, humain et organisationnel, les chargeurs et entreprises de transport peinent encore à passer le pas de l’implémentation de ce logiciel transport pourtant fortement porteur pour leur business.

Apporter la preuve de la pertinence du TMS Logistique à son écosystème

Pourtant les transporteurs, logisticiens et acteurs de la supply chain connaissent bien les logiciels de transport tel que le TMS Logistique. A contrario, les directeurs généraux, CEO et membres du board sont eux parfois plus éloignés de ces problématiques et sous-estiment l’utilité de ce type d’outils. Afin de prouver son intérêt, les supply chain manager, de plus en plus impliqués au sein de la direction de leur entreprise et devenus éléments stratégiques de sa croissance et son développement. Ils effectuent un large travail de sensibilisation autour de l’importance de la digitalisation des process et notamment de la supply chain

Autre possibilité de preuve concrète de l’intérêt des TMS Logistique, le lancement d’un Proof Of Concept (POC ou preuve de concept). Ce type de test permet d’expérimenter le produit dans un environnement simplifié. Phase d’expérimentation allégée, le POC présente ainsi un double avantage : il démontre l’utilité du logiciel tout en rassurant les utilisateurs dans la façon dont l’outil s’intégrera aux systèmes et à leurs activités quotidiennes.

Convaincre en interne et en externe

Car si la digitalisation de la supply chain devient un précepte de plus en plus répandu dans le secteur, dans les faits, de nombreuses organisations n’ont pas encore initié de projets en la matière. En témoigne une étude menée par l’E.S.T. et DDS Logistics en 2016 dans laquelle on apprenait notamment que plus de 43 % des entreprises utilisaient encore un tableur pour gérer les appels d’offres transport.

Ainsi, une fois le top management convaincu et le projet initié, reste encore à former les utilisateurs internes au fonctionnement du TMS Logistique. Workshop, ateliers de prise en main de l’outil, il existe de multiplies voies d’apprentissage. Pour ce faire, l’entreprise doit pouvoir s’appuyer sur une équipe projet impliquée, compétente et pédagogue. Mettre à disposition des équipes une version initiale de l’application paramétrée selon ses besoins permet également d’entrer dans une première phase d’appropriation. Par la suite, des supports web, vidéos ou bien encore des formations physiques peuvent être mis en place afin de faciliter la prise en main du TMS Logistique.

Côté externe, des sessions de formation et de présentation, des journées dédiées, peuvent être organisées à différents stades du projet, afin d’expliquer de façon transparente et claire les évolutions qui surviendront dans la relation entre les prestataires et son donneur d’ordres.

De l’éditeur au partenaire : de l’importance de l’accompagnement dans la mise en place d’un TMS Logistique

L’offre en matière de TMS Logistique sur le marché français est riche. Une fois les besoins identifiés et les solutions évaluées en fonction de leurs fonctionnalités et de leur prix. Il convient donc de choisir son éditeur selon ses capacités à fournir un outil simple d’utilisation ainsi qu’à vous accompagner ses clients dans la conduite du changement qu’implique la mise en place d’une TMS Logistique.

Top management, collaborateurs internes, partenaires transporteurs… Selon les profils, les attentes et les besoins varient. Un chef de projet à la posture et au discours agile vous aidera à répondre à chacune de ces problématiques. Chez DDS Logistics, que vous optiez pour notre TMS DDS Shipper, sa version allégée Shipper Light ou bien encore une plateforme collaborative telle que Join2ship, nos équipes seront à votre écoute tout au long de votre projet d’optimisation transport.

Télécharger l’article

Tags : , , , , , ,