TMS & WMS : des logiciels complémentaires, essentiels pour une supply chain agile et omnicanale

» Blog » Blog » TMS & WMS : des logiciels complémentaires, essentiels pour une supply chain agile et omnicanale

Nouveaux canaux de distribution, atomisation des commandes, fluctuation de la demande, besoin de visibilité accrue… Pour répondre aux exigences d’un marché en constante évolution, les organisations logistiques doivent toujours faire plus. Le tout, avec moins, dans un contexte de complexification des flux, de maîtrise de l’impact environnemental, de pression sur les marges et les coûts ainsi que de pénurie de transport et de main d’œuvre.

Une équation difficile, mêlant agilité et omnicanal, dont l’enjeu réside dans la satisfaction du client. Au premier plan de ce défi quotidien figure la fonction logistique, nouvelle vitrine de l’entreprise. Maîtrise des stocks, préparation des commandes, gestion du transport… Elle s’illustre désormais comme un facteur déterminant. Bonne nouvelle, pour la piloter et l’organiser de façon optimale, des solutions digitales existent. Parmi elles, deux sont essentielles : le WMS* et le TMS*.

Voilà pourquoi DDS Logistics, leader du TMS en France et ACSEP , expert en WMS, ont souhaité partager leurs retours d’expérience et leurs conseils sur la mise en œuvre de ces logiciels et les évolutions de l’organisation logistique face à ses nouveaux défis.

Logiciels WMS & TMS : Agir sur la donnée et la performance

De la réception à la mise en place de KPI’s, en passant par l’optimisation du stockage, l’ordonnancement des process, la préparation des commandes et les expéditions, le logiciel WMS assure le transfert, l’échange et la mise à disposition des données, en temps réel. Basé sur une cartographie sur mesure du schéma logistique de l’entreprise, il aide à la collaboration entre les différents acteurs de la chaîne, facilite le travail des opérateurs et garantit finalement une meilleure satisfaction client.

De la même façon, dans mode omnicanal et agile, le logiciel TMS transport assure lui aussi le même niveau de couverture sur tout le process transport. Il recueille, suit et transmet l’ensemble des événements jusqu’à la livraison des colis. À partir d’échanges avec le WMS, il est ainsi en mesure d’intégrer les commandes, de piloter leur affrètement, la gestion des rendez-vous, leur expédition ainsi que leur livraison. Parallèlement, il automatise et assure le contrôle des coûts, les différents choix en matière de modes de transport ou de prestataires et permet d’assurer une meilleure performance économique et environnementale de la fonction transport.

Deux solutions transport et logistique au service d’un process commun 

Tous deux capables d’intégrer les commandes, de planifier leur préparation et leur expédition au travers de multiples combinaisons, le logiciel WMS comme le logiciel TMS ont un dessein commun : le pilotage et la communication au service de l’optimisation logistique. Si durant de nombreuses années, l’ERP , noyau central de l’entreprise, se coordonnait principalement avec un outil de gestion d’entrepôt et une solution de gestion du transport pour assurer le pilotage des opérations en entrepôt, aujourd’hui de nouveaux éléments viennent changer la donne.

Désormais, le donneur d’ordres n’est autre que le client. Il a le droit de décider et plus encore de changer d’avis. Derrière, la logistique s’adapte. À cette agilité nécessaire, s’ajoute l’arrivée de l’OMS (Order Management System) dont la fonction principale réside dans un pilotage intelligent des stocks pour accompagner le pilotage des flux logistiques et transport. Enfin, la collaboration et l’avènement de portails dédiés permettant de faciliter les échanges tout au long de la supply chain. « Quasi 100 % de nos clients souhaitent la mise à disposition de ce type de portail », souligne Jean-Pierre Gautier, Directeur Métier d’ACSEP.

De son côté, Jérôme Bour, PDG de DDS Logistics insiste sur le développement de solutions modulaires de transport permettant d’échanger plus rapidement avec ses partenaires, et ce sur des budgets moindres qu’auparavant. « Autrefois, l’usage d’un logiciel TMS était envisagé à partir de 5 millions d’euros de budget transport. Aujourd’hui, nous sommes sur des budgets moins importants. Au travers du développement de plateformes collaboratives telles que Join2ship, le seuil de mise en œuvre s’est considérablement abaissé, les rendant notamment accessibles à des PME. »

Une intégration commune pour une digitalisation réussie de sa supply chain 

Efficientes et accessibles, ces solutions doivent néanmoins s’intégrer à un environnement informatique et organisationnel déjà existant. Il convient alors, pour se lancer dans un projet d’implémentation, de poser les bonnes questions, maîtriser les risques et d’intégrer les bons facteurs de décision. Car lorsqu’il s’agit de partager de l’information, d’assurer une traçabilité et d’apporter de la valeur ajoutée à la prestation logistique, initier ce type de démarche s’avère payant.

Une analyse complète de ses process, l’élaboration d’un cahier des charges précis et éventuellement d’un POC* s’illustrent comme des prérequis au projet. L’intégration d’utilisateurs clés, des directions partenaires (achats, commerce, marketing…) et des collaborateurs externes est également nécessaire en amont du démarrage. Enfin il convient également de réaliser des actions concrètes ; telles que la mise en place de tests durant le projet et l’assurance du maintien en conditions opérationnelles.

Comprendre les rôles de chaque solution

Seulement voilà, comment clairement déterminer le rôle de chacun de ces outils ? Qui doit piloter, ordonnancer ? Pour les deux experts, la réponse n’est pas unique. Un flux tiré par la commande client ou poussé vers le magasin n’aura pas le même impact sur l’organisation logistique. La variété des situations entraîne de multiples enjeux dans la mise en œuvre de ces solutions. Alors pour un process au plus juste, il convient de clairement identifier ses besoins.

En matière de WMS, les volumes, les unités d’œuvre, la taille de l’entrepôt, le nombre d’opérateurs sur site sont parmi les nombreux critères décisionnels à examiner avant de passer le pas. Ce dernier permet ensuite :

  • Une vue complète du stock disponible en temps réel 
  • Une remontée d’informations précise sur les articles 
  • Un ordonnancement de l’organisation 
  • Un suivi complet des commandes jusqu’à leur expédition 
  • Une traçabilité des flux en entrepôt 

Pour ce qui est du TMS, le logiciel transport permet :  

  • Un meilleur choix de transporteur, de mode de transport et des offres 
  • Un suivi de la commande à l’extérieur du site 
  • Une vision de la contrainte client, ETA ou RDV de livraison 
  • Une collaboration accrue avec les transporteurs et clients 
  • Une gestion des tarifs et de la pré-facturation du transport 

Des retours sur investissement rapides et durables

Accompagné par votre éditeur de WMS ou TMS, vous établissez alors un process sur mesure pour les besoins de votre organisation en ayant compris les différents bénéfices opérationnels offerts par ces solutions. Rapidement, l’implémentation de ces outils digitaux donnent lieu à des gains et un retour sur investissement durables sur les coûts directs, la productivité & la qualité de service.

Les principaux ROI du WMS : 

  • Optimisation de l’espace et des moyens 
  • Hausse de la productivité 
  • Justesse du stock 
  • Optimisation des taux de remplissage  
  • Diminution du taux d’erreur 

Les principaux ROI du TMS : 

  • Maitrise des coûts de transport par produit, 
  • Digitalisation des process et des documents 
  • Agilité face aux aléas 
  • Mesure de la qualité de service 
  • Réduction des émissions de CO2 par produit transporté

Pour connaître vos besoins, répondre à vos questions, vous accompagner dans votre démarche d’optimisation et de digitalisation logistique et transport, retrouvez tous les détails de notre intervention dans le replay de notre webinar

webinar acsep dds

*WMS : Warehouse Management System, est un logiciel informatique pour optimiser et gérer la gestion des stocks au sein d’un entrepôt. 

*TMS : Transport Management System , est un logiciel pour optimiser et gérer son organisation transport 

*POC Proof of Concept – Prototype 

Plus d’articles :

Tags : , , , ,